Hexagramme 4

H4 蒙 : Mēng, Méng, Měng

L'hexagramme 4 désigne tout d'abord l'immaturité, l'inexpérience, les tâtonnements de

la vie commençante, le moment où les jeunes interrogent les sages.

La graphie 蒙 utilisée, est une simplification de 濛 chaotique, 矇 aveugle et 懞 ignorant,

et de la graphie ancienne 冡 enfance ignorante et naïve.

Homonymes Meng

朦 Flou, voilé
懵 Stupide, ignorant
蜢 Sauterelle
瞢 Sot
梦 Rêve
萌 Débuter, germer
蠓 Moucheron
猛 Vigoureux
孟 Premier né


http://www.saolim.net/yi-king/hexagramme_4.htm




Hexagramme 3

H3 zhūn

屯 zhūn Difficulté du début

Affrontement initial, rencontre des deux termes opposés du rythme fondamental, difficulté des commencements.

Le nom de l'hexagramme zhūn, indique un phénomène comme l’image d’une herbe qui rencontre un obstacle dans son effort pour sortir de terre. De là, vient le sens de difficulté initiale. H3 dévoile la manière dont le ciel et la terre engendrent les êtres individuels. C'est leur première rencontre qui s'accompagne de difficulté. Le trigramme inférieur, est le mouvement, qui est dirigé vers le haut. Il a pour image le tonnerre. Le signe supérieur le danger insondable. Son mouvement va vers le bas. Il a pour image la pluie. La situation décrit par conséquent une profusion dense et chaotique. Le tonnerre et la pluie remplissent l'air, mais le chaos s'éclaire : le mouvement est dirigé vers le haut, tandis que l'insondable s'enfonce et on se dégage finalement du danger. Les tensions se déchargent dans l'orage et les êtres respirent, soulagés.

Autres tonalités de zhūn

諄 répéter
窀 enterrer
肫 dévoué
圫 terrain

Le terme zhūn de H3 évoque un rassemblement et en même temps une difficulté.
Cela fait penser à une jeune famille qui voit arriver un premier enfant et dont les parents n’ont aucune expérience.

Hexagramme 2

H2 Kun

坤 Kūn

Accueil docile, repos fondamental, puissance passive de réalisation, considérée comme l’attribut de la terre. Il correspond au principe de la réceptivité, à la nature (en contraste avec l’esprit), à l’espace (p. opp. au temps), à la femme, à la mère, à la relation de soumission qui lie le subordonné au supérieur. 


Homonymes avec la même tonalité (Kūn)

 
1. Frère aîné. 2. Héritier; postérité. Postérieur. Ensuite. 3. Ensemble. Innombrables. L’ensemble de; multitude.


1. Nom d’une pierre précieuse qui a l’orient des perles. 2. (Jade) Nom d’une var. de jade.


Nom d’une épée offerte par les 西戎 Rong de l’Ouest au roi 穆 Mu des 周 Zhou; sa lame, faite du métal provenant de cette montagne, pouvait couper le jade.


1. (anc.) Raser la tête (châtiment). Forçat auquel on a rasé la tête. 2. Se raser la tête. Tête rasée. (p.ext.) Moine. 3. Couper ras les branches d’un arbre; Élaguer.


Chevreuil

Hexagramme 1 - Le ciel

H1 乾 qián 

Ferme

L'élan, dynamisme fondamental, puissance active de transformation, considéré comme l’attribut du ciel.    

乾 qián ferme
鉗 qián saisir
前 qián antérieur
潛 qián latent
錢 qián argent
黔 qián noir

Ces six homonymes ont la même tonalité « qián »

On peut en déduire que l’hexagramme 1 exprime la richesse qui peut se saisir à tout moment, comme un état créatif omniprésent.


http://www.saolim.net/yi-king/hexagramme_1.htm

 

Clés pour le Yi jing

Compréhension du Yi jing

Jeux de mots

Le terme Yi jing est vaste si l’on ne voit pas les deux caractères qui le forment et si les accents du pinyin n’y sont pas indiqués.

易經 yì jīng : livre des Mutations
C’est le classique (livre) des changements, tel qu’on le connait.

Mais si l’on joue sur les mots avec Yi jing

已經 yǐ jīng : Déjà
Le livre sert à démontrer ce qui s’est déjà passé.

一經 yī jīng : Aussitôt que
1. Dès que; une fois que. 2. Un livre canonique. 3. Un genre; une sorte.

意境 yì jìng : Imagination
Imagination; inspiration (artistique ou littéraire).

Ces quatre sortes de prononciation pour Yi jing, rassemblent l’essence du livre des mutations, car c’est en jouant sur les mots que l’on perçoit les secrets de la vie.

Le nom des hexagrammes

Certains hexagrammes sont formés de deux caractères qui possèdent aussi des homonymes.

H13 同人 tóng rén : Personne identique
瞳人 tóng rén : Pupille, où s’y reflète la personne qu’on regarde.
L’hexagramme 13 est connu sous la dénomination de communauté avec les hommes. En chinois courant Tong reng veut dire : la même personne. On a ici ensuite, un homonyme avec les mêmes tons et pourtant le premier des deux sinogrammes qui est différent. Le premier Tong veut dire ensemble et le second désigne la prunelle.
L’amalgame de ces deux groupes de mots, nous fait comprendre que Tong ren est une sorte de miroir, dans la perspective du Yi jing.

H21 噬嗑 shì kè mordre, ronger
时刻 shí kè : Moment, temps, heure
L’ensemble de ces deux variantes parle du temps et du moment où l’on grave les choses dans sa conscience.

H36 明夷 míng yí : Pas lumineux. Obscurcissement ; moment où ce qui est lumineux se voile en pénétrant dans l’obscur mais y exerce son influence.
名義 míng yì : Nom
1. Nom, titre, qualité (p. ex. : au nom de, à titre de, en qualité de). 2. Signification. 3. Nominal; honoraire; de pure forme. 4. (Comm.) Nominal. Au nom de.
H 36 pourrait avoir un lien avec l’influence que l’on reçoit à la naissance en portant un nom.

H37 家人 jiā rén : membres d'une famille
佳人 jiā rén : belle femme
Dans l’hexagramme 37, la femme représente le centre du foyer.

H54 歸 妹 guī mèi : Marier la sœur cadette
鬼魅 guǐ mèi : fantômes
Le mariage de la cadette c’est une tuile.

H61 中孚 zhōng fú : foi centrale
重負 zhòng fù : lourd fardeau
Plus la personne est capable de trouver son centre et sa force de responsabilité, plus la vie la mettra en face d’épreuves.

H62 小過 xiǎo guò : Trop petit
效果 xiào guǒ : Effet, résultat
H62 c’est le karma.
   
H63 既濟 jì jì : déjà accompli
積極 jī jí : positif, actif
唧唧 jī jī : grésillement, crissement
汲汲 jī jī : agité, précipité, sans relâche, avide
岌岌 jí jí : abrupt, très dangereux, précaire, périlleux
H63 c’est le cœur au ventre

H64 未濟 Wèi jì : pas encore accompli
危機 wēi jī : crise
微機 wēi jī : micro-ordinateur
危急 wēi jí : dangereux, critique
猬集 wèi jí : surgir de tous côtés comme les piquants du hérisson
H 64 c’est la peur au ventre.
   


妙語雙關 Miào yǔ shuāngguān  : Propos spirituels à double sens.


Encore la langue d’oiseau

Traduction du chinois

Quand le Yi jing arrive à fourcher de la langue, il faut en saisir l’opportunité. La langue des oiseaux, c’est quand les mots résonnent avec un sens différents. Il y a parfois un message caché.

L’hexagramme 49, cinquième trait mutant vers H55

Le langage chinois du texte du Yi jing dit :

大人虎變 - Dà rén Hǔ biàn - L'adulte se change en tigre.

未占有孚 - Wèi zhànyǒu fú – Avoir la confiance, sans besoin de faire de la divination.

虎變 Hǔ biàn signifie se changer en tigre. S’il s’agit d’un adulte, cela veut dire qu’il y a une mutation vers un état différent, comme une meilleure position sociale, mais si l’on utilise 虎鞭 Hǔ biān, cela fait référence au pénis.

Le sous-entendu est alors : Une situation aussi certaine que l’érection du pénis. Cela représente la corne d’abondance.

H55 est l’abondance, la plénitude. C’est le moment où le développement atteint son apogée.

 
http://wengu.tartarie.com/wg/wengu.php?l=Yijing&tire=787798&no=49&lang=fr





Hexagramme 1

H1/1 vers H44

La mutation du premier trait de l’hexagramme 1, en langue d’oiseau, est un exercice intéressant pour ouvrir les esprits.

La langue des oiseaux, est une langue mystique, qui consiste à donner un sens autre à des mots ou à une phrase, soit par un jeu de sonorités, soit par des jeux de mots (verlan, anagrammes, etc.), soit enfin, par le recours à la symbolique des lettres. Autrement dit, la langue des oiseaux est une langue tenant de la cryptographie se fondant sur trois niveaux :
1. La correspondance sonore des mots énoncés avec d’autres non-dits permet un rapprochement sémantique qui constitue un codage volontaire, soit pour masquer une information, soit pour amplifier le sens du mot premier ;
2. Les jeux de mots utilisés permettent un codage davantage subtil et ésotérique, les mots se reflètent ad libitum : verlan, anagrammes, fragments de mots, etc. ;
3. La graphie enfin, fondée sur la symbolique mystique des lettres des mots énoncés, peut renvoyer à un codage iconique renforçant le sens des mots, comme dans les hiéroglyphes.

Dans la phrase du premier trait de l’hexagramme 1, nous avons :

Qian long wu yong
潛龍勿用
1. Attendre son heure; attendre le bon moment; se réserver; attendre le moment d’agir. 2. Illustre inconnu.
En modifiant le wu, cela donne :

Qian long wu yong
潛龍無用
Un dragon caché est sans utilité : le sage qui reste dans l’ombre est un homme inutile.

Si l’on se base sur les deux première lettres :
Qian long

潛龍
1. Dragon caché : sage qui reste dans l’ombre; homme de talent et de vertu resté dans l’ombre. 2. Illustre inconnu.

Et pour les homonymes

乾隆 Qiánlóng
Nom du règne de l’empereur Gao Zong, dyn. Qing.

前隆 Qián lóng
il y a longtemps

鉛籠 Qiān lóng
cage de plomb

歉攏 qiàn lǒng
approche insuffisante





H1 : http://www.saolim.net/yi-king/hexagramme_1.htm